Posted par on 24 Avr, 2014 in | 0 commentaires

Cette maison est très largement inspirée des souvenirs que j’ai de la maison de mes grands-parents paternels. J’y ai plaqué des envies et des rêves d’enfants : de la lumière passant au travers de vitres colorées, des petits recoins et des pièces cachées, des escaliers, du vieux bois qui craque.

C’est une maison vivante ni effrayante ni hantée, une maison qui a un passé heureux où l’on se sent bien, et où l’on est protégé.

Maison

Ce travail, qui remonte à 2009, est le premier pas vers les techniques de dessin que j’utilise encore aujourd’hui.

Je fais mes recherches et croquis au crayon sur papier épais type bristol (j’aime bien en fait travailler sur le vrai bristol), je scanne, puis je trace le dessin au feutre noir que je scanne aussi. Ensuite j’utilise le croquis, le feutre ou les deux sur un logiciel de dessin pour trouver le bon rendu et je colorise à l’ordi.

Le personnage principal, Caprice, fait partie d’une grande famille. J’avais d’ailleurs penser écrire l’histoire de sa cousine Philippine avant celle-là. Elle viendra peut être bientôt… Caprice est en tous cas le début d’un changement dans mon boulot, puisque j’ai écrit l’histoire, illustré, mis en page, écrit les paroles des chansons et chanté. C’est là que je me suis dit : je peux le faire et j’aime ça !

Les Not’ sont des personnages inspirés des noiraudes que l’on retrouve dans “mon voisin Totoro” de Hayao Miyazaki. Mais ils ne ressemblaient pas du tout à ça au début ! Il avaient une forme longiligne, et étaient un peu fantomatiques et lunaires. Un peu trop inquiétants et finalement pas très adaptés à ce que je voulais leur faire vivre. Le côté doudou et poilu de ceux là me plait beaucoup, j’en ai d’ailleurs fabriqués quelques uns en laine sur le principe du pompon !